L’autonomie des établissements en débat

L’autonomie des établissements scolaires est principalement considérée comme un enjeux de répartition des compétences entre le niveau Étatique et le niveau local. Il génère à ce titre des avis souvent tranchés, qui empruntent au lexique politique et administratif plus souvent qu’au lexique pédagogique ou éducatif. Parfois, l’autonomie des établissements, comme forme achevée de la décentralisation, est présentée, espérée ou crainte comme une façon de contourner des blocages professionnels ou bureaucratiques liés au pilotage national de l’éducation.
Les Entretiens Ferdinand Buisson que nous avions consacrés à cette problématique se sont plutôt intéressés à la vie des établissements et de leurs acteurs, en premier lieu les enseignants, en s’efforçant d’approfondir des situations concrètes qui introduisent au cœur de la thématique des évolutions que peuvent nourrir l’autonomie des écoles.
On trouvera ainsi dans cet ouvrage aussi bien une analyse des conséquences de l’autonomisation des procédures de choix des établissements en communauté française de Belgique que la restitution de l’exploration collective de leurs marges de manœuvre par l’équipe d’un collège de l’agglomération lyonnaise, aussi bien un résumé des grands axes de la littérature scientifique sur cette question qu’une réflexion sur le vécu de leur autonomie par des responsables d’établissements en Suisse.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.